Forum sur les îles kerguelen

ici toutes les questions sur les TAAF sont les bienvenues...

You are not logged in.

#1 2007-04-30 10:51:55

Manchot 57
Member
Registered: 2007-04-29
Posts: 11

Un fantôme à PJDA ?

Je voulais vous transmettre cette étonnante histoire qui circule depuis peu ici !

hahaha, vous ne croyez pas aux fantômes, et pourtant, mes compagnons et moi avons vécu une bien étrange mésaventure.

L'île de Kerguelen où nous sommes actuellement en mission est entourée d'une multitude d'îlots sur lesquels sont installés des bases scientifiques pour diverses "manipes". Dernièrement avec 6 de mes compagnons de mission nous nous sommes retrouvés un week end à Port Jeanne D 'Arc (PJDA pour les intimes) pour effectuer certains travaux, et nous avons donc dormis sur place.

PJDA c'est une ancienne industrie balénière qui fonctionna au siècle dernier de 1900 à 1920, faisant travailler 100 personnes et tuant dès la première année 400 baleines. PJDA c'est donc la mort, la souffrance, mais aussi des conditions de vie difficiles, des gens éloignés durant des années de leurs familles. Puis ce furent des mutineries lorsque l'entreprise fit faillite, et des gens abandonnés à leur triste sort sans aucunes ressources durant 4 années...

Aujourd'hui PJDA ressemble à une ville fantôme, carcasses abandonnées, ossements, machines rongées par la rouille,... et forcément, il devait finir par s'y passer quelque étrange phénomène ! Dans chaque base se trouve un cahier où parfois quelques-uns content leur séjour, bon ou mauvais: leur contact avec la nature, les éléments, les animaux ou avec eux-mêmes. Eh bien là, ce fut avec le "sur" naturel... Voici donc mes écrits:

Le fantôme de Port Jeanne D’Arc

Oh oui ami lecteur, je t’imagine déjà souriant
Et pourtant, si tu savais quelle mésaventure étrange
Sur ce lieu insolite nous vécûmes lorsque les âmes on dérange
Car il fallait bien s’y attendre, y règne quelque esprit méchant

Tu crois en lisant ces lignes lire une quelconque histoire
Et pourtant, je te l’assure, terrorisés nous fûmes dans le noir.
D’une nuit de lune étrange, inquiétante, bizarre.
Rien ne présageait vivre ici un tel désespoir.

L’an de grâce 2007, la nuit du 10 mars fut terrible
Mes 6 compagnons en témoignent, nous fûmes réveillés.
Par quelques bruits étranges, et quelques pas feutrés.
L’inquiétant et anormal silence supposait âme qui vive.

Et soudainement les éléments se déchaînèrent.
Comme réveillés de leur torpeur, les flancs de notre abri craquèrent.
Un vent violent se leva, les nuages se mirent à courir.
Nos sens se mirent en alerte et nous nous mimes à frémir.

Il se passait quelque ici quelque choses d’anormal.
Mais aucun d’entre nous pensait au paranormal.
Pourtant il fallait se rendre à l’évidence.
Nous allions jouer cette nuit d’une étrange malchance.

Car à n’en point douter, régnait ici quelque énergie.
Issue du passé , de la mort, de la souffrance.
Nous allions payer, pauvres mortels, notre présence ici.
Car dans notre chambrée nous dérangions une âme en errance.

Eh oui ami lecteur, cette histoire te fait sourire.
Mais nous, cette nuit là, nous n’avions pu dormir…
Il régnait d’ailleurs une odeur suspecte.
Identifiée ensuite comme étant celle d’un spectre.

Mais nous voulions nous montrer forts et ne pas fléchir.
Nous n’avions qu’une envie, celle de pouvoir dormir.
Mais il fallait se rendre à l’évidence.
Horreur ! Un esprit rôdait, criant sa déchéance.

Et le voici se mettant à fouiller dans nos sacs !
Il va, il vient, se déplace, faisant même tomber une plaque.
Le voici, ô stupeur, tout près de moi, alors je frappe.
Dans le noir, dans le vide, vain espoir il s’échappe.

Et va perturber mes autres camarades qui font de même.
Ils se démêlent, se débattent mais le spectre règne !
Je feins de l’ignorer, persuadé qu’il va se lasser…
Mais hélas, c’est horrible, je sent son souffle glacé !

Car il est là ! tout près de moi, et croyez-le je ne ment pas
Il se met à me tirer les cheveux et je pousse un cri d’effroi.
Mes compagnons réagissent, c’en est trop, il faut agir.
Comme un seul homme ils se lèvent, décidés à l’occire.
Hardis compagnons, levons-nous et sonnons l’hallali
Il est temps, agissons, tirons-nous du lit.
Lampes au front, armés d’un balai nous prions.
Comme pour exorciser ce lieu, ce vilain troublions.

Aaaah, il est là, je le vois, rapide il furète.
Son ombre, géante, sur les murs nos lampes projettent.
Tremblants d’effroi mais déterminés à en finir de ce spectre.
Nos sens en alerte, excités, partout on inspecte.

On le voit, rapide comme l’éclair, passant entre nos jambes.
A gauche, à droite, sous le lit, dans le sac, il est partout !
On halète, on s’escrime, il nous fait courir comme des fous.
Plus qu’on ne le voit on le devine dans notre chambre.

On s’esclaffe « il est là », mais déjà, devinant nos pensées.
Malin, agile, nous surpassant, frrrrt, il s’est échappé !
Mais nous voulons en finir, il ne pourra en réchapper.
Car malgré la peur et la fatigue, nous sommes déterminés.

« Le revoici » s’écrie l’un des nôtres, là sous le lit !
Vite, ensembles, nous allons dans ce coin l’acculer.
Il se terre, tremblant à son tour, car il va être tué.
D’un coup de balai, s’en est fini, « eh mais, c’est une souris » !...

57ème mission SOS fantôme. PJDA

Offline

#2 2010-05-08 13:08:53

laurence
Member
Registered: 2010-05-08
Posts: 1

Re: Un fantôme à PJDA ?

dis-tu la vérité ? je te conseil de prier dans ce cas si tu ne veux pas que cela se reproduise.

Offline

Board footer

Powered by FluxBB