back mid-winter 1997 à Kerguelen image
[pourquoi] [description] [photos] [lexique] [liens] [livre d'or]
[hivernage] [post-hivernage] [mid-winter] [adresses] [téléchargement] [forum]



Remember la mid-winter 97

Ben oui si on en recausait de cette fameuse midwinter, le moment tant attendu par tous les hivernants, celui qui, en métropole, leur permet de tenir en haleine les foulés ébahies en leur racontant la douce folie qui s'empare du Pafien dès qu'arrive la troisième semaine de juin. Cette année encore la tradition a été respectée et; du 14 au 21 juin, la semaine fut intense avec les jeux olympiques la journée et diverses soirées à thèmes, tout cela soigneusement organisé, planifié et même filmé par une équipe de journaleux qui nous présentait un journal tous les soirs, ouais msieurs dames. Tout ça pour dire qu'on a passé une semaine épuisante physiquement et héphatiquement parlant (pour ce qui est du coté intellectuel on a fait attention...). Rien que pour le plaisir revoyons le planning des activités.

Samedi 14 juin

La soirée a commencé à Totoche : c'était la cérémonie d'ouverture des J.O...
Tout y était : le discours d'ouverture des hautes autorités administratives (pour info , taille du Disker : 1 m 86) - présentation et défilé des équipes -la flamme olympique et même le serment des "athlètes", prêté par tous les capitaines réunis devant une colombe de la paix made in Kerguelen, en bref: une P... de göel de M ...
Il s'en est fallu de peu pour que le volatile ne s'envole en tenant dans son bec un brin d'aceana , ça t'aurait eu une de ces classes...!
Ensuite on est passé au premier soir des élections du Onze Ker précédé d'un débat où l'on a abordé rien que des sujets sérieux et ce d'une manière claire nette et précise. voilà qui devrait servir d'exemple à certains de nos hommes politiques. A l'issue de cette soirée restaient en lice deux candidats : une Gépette guillerette et lui vat Marsupilami , étonnant face à face.

Election du onzeker... Election du onzeker... Election du onzeker... Election du onzeker...

Dimanche 15 juin

L'après midi au Hall transit : début de la première épreuve des J.0.
Le L7 avait organisé une épreuve de trial VTT et par la même ,ils nous ont démontré que l'on pouvait faire rouler un vélo sur diverses petites choses telles que : des parpaings, des pneus, une échelle... etc... Et dire que s'il avait fait beau on devait faire ça dehors : on aurait pu se marrer sur les rochers et dans les souilles de central Park !
La deuxième épreuve a été une course de brouette humaine : petit délire organisé par le CNES, ou l'on a pu voir des brouettes perdre leur pantalon , des porteurs échapper leur brouette qui les distançait pour remonter le peloton, avec juste un petit peu plus de monde on se serait cru au prix d'Amérique.
Vers 18h15 comme tous les soirs de la semaine, on a en droit à la diffusion du journal télévisé, tourné, monté et réalisé avec les moyens du bords par la trente deuxième ceinture de fox (les ricains n'ont qu'a bien se tenir ...)
Puis vint la soirée médiévale, très fort dès le début , des super décors, un vrai spectacle son et lumière, superbement organisé et finis en scène (on a presque réussi à comprendre toute l'histoire : c'est pour dire !). II y avait tout plein de figurants costumés : des chevaliers, des moines, des gentes dames, des bourreaux, des saltimbanques , des mendiants , un crapaud: des pestiférés et même un cul de jatte se déplaçant sur une cagette de fruits avec des fers à repasser -électriques...Tout raconter serait impossible, mais à titre d'exemple on peut citer cette scène ou le héros un preux chevalier, ne trouvant pas une certaine gente damoiselle (la traîtresse était partie bosser) s'est jeté au pied ... d'un marin-mécano qui fut tout surpris de se voir réciter un poème ou il était question de son long coup de cygne ! C'est à Kerguelen et nulle part ailleurs...

Soirée moyen-âge... Soirée moyen-âge... Soirée moyen-âge...

Lundi 16 juin

A 13h30 c'est reparti pour les J.O. La première épreuve est une course en échasse, le B4 nous a offert un petit retour en enfance pour tous les concurrents c'était très amusant, sauf peut être pour ceux qui n'ont pas réussi à tenir plus de 10 secondes sur ces morceaux de bois.
Ensuite il y a eut le lancé de ballon, épreuve qui aurait été relativement facile si un Réu à l'esprit joueur n'avait pas eu l'idée de faire participer les concurrents avec les yeux bandés ou le dos tourné au panier de basket.
A 19h30 tout le monde s'est retrouvé pour la soirée cabaret : un dîner à tendance gastro-liquide autour d'une choucroute. Tout au long de la soirée on a eu droit à pas mal de sketches de tous les genres , il y en avait des un petit peu préparés comme les tontons trinqueurs, des pratiquement improvisés en cours de soirée comme la putain de goël et l'éléphant de mer (merci Mr De La Fontaine et toutes nos excuses...) des one man show...etc.. Une petite mention spéciale pour nos deux candidats onze Ker qui nous ont bien fait rigoler en nous jouant une petite scène de la vie conjugale, un tantinet agitée.

Soirée cabaret... Soirée cabaret... Soirée cabaret... Soirée cabaret...

Mardi I7 juin

On commence l'après-midi avec ce qui a été sûrement l'épreuve la plus farfelue des J.O. organisée par le bib et bibou. Mr le baron De Coubertin aurait sûrement eu beaucoup de mal à sen remettre s'il avait pu assister à cette épreuve de secourisme appliquée à Sarah la poupée gonflable!
Après vint le poussé de batman : on prend un camion citerne on coupe le moteur et on demande aux concurrents de le pousser le plus loin possible. Rien de spécial à signaler si ce n'est le marin organisateur de l'épreuve qu'on a vu faire une dizaine de fois l'aller retour en surveillant le camion, ça devait être le propriétaire du véhicule et il avait sûrement peur qu'on le lui pique (y'en a qui ont de ces idées).
A 20 heure : soirée touareg, des décors très sympathiques, une ambiance cool ,avec l'encens et la musique de là bas. On a vu arriver des terroristes, divers bédouins dont certains sont venus avec leur chameau, et puis, une apparition remarquée : celle d'Aladin avec toute sont équipe au complet y compris le génie, la lampe et le vizir. Et surtout des coussins par terre qui ont permis de se remettre des soirées précédentes en sirotant du lait de chamelle et du thé vert à la menthe et ce pour certains jusqu'au bout de la nuit.

Soirée touareg... Soirée touareg... Soirée touareg... Soirée touareg...

mercredi 18 juin

L'après midi on commence les J.0. avec une vraie épreuve sportive: la course en V.T.T., organisée par des vrais sportifs . il y en a quelques uns dans la marine, on peul même dire que tous les participants s'en sont remis, comme quoi, il fallait oser.
Ensuite il y a eu le café de la grande casse, organisé par le L5, épreuve ou il fallait trimballer un plateau de verres remplis d'eau à travers différents obstacles, fruit de quelques imaginations fertiles et plus particulièrement de celle d'un VAT dont on peut se demander s'il ne lui reste pas quelques séquelles d'une certaine ivresse des profondeurs...
A 20 heure c'est la soirée travestie , grand moment très attendu. Une ambiance presque digne de celle du film "pédale douce ", quand on ne se prend plus au sérieux, ça donne des soirées assez délirantes. Là aussi, la tradition fut respectée tout d'abord il y a eu l'élection de Miss KER, bravo à la gagnante :"Mélissa", beauté au déhanchement sulfureux, venue tout droit des Antilles. Puis on a élu Mister Ker il a fallu départager les finalistes avec un concours de bras de fer, toutes nos félicitations au vainqueur : Roger que l'on pourra admirer en jupe dans son uniforme de l'armée de l'air pour le 14 juillet..!

jeudi 19 juin

Pour les J.O., le L1O nous a proposé une course de brancard, avec un parcours assez tordu à accomplir les yeux bandés. Sarah a de nouveau été mise à contribution, si elle pouvait causer... Ensuite il y a eu la course en chaise roulante, vraiment pas évident de faire avancer ces chaises avec des batons de ski sans poser les pieds par terre. Voila donc une épreuve que l'on pourra qualifier de très "Géo-physique" (s'cusez moi ,moi aussi je trouve ça assez lamentable...).
Le soir grand délire avec la soirée techno punk, des costumes à la hauteur des coupes de cheveux et du bizarre jusque dans la nourriture: cependant si les raviolis avaient un drôle de goût et si le dessert gélatineux était d'une drôle de couleur, tout fut pardonné car cela faisait de très bons projectiles.
Soirée trash... Soirée trash... Soirée trash...
vendredi 19 juin

C'est le dernier jour des J.0., pour terminer en beauté, les cuisines organisent une course de garçons de café, la poste une course en sac, et la météo une épreuve de ballon prisonnier. Que dire au sujet de ces épreuves, si ce n'est qu'un spécialiste débarquant à KER y verrait sûrement par simple association d'idées avec la profession des organisateurs quelque matière à analyse pour établir le profil psychologique de ces derniers...
Enfin on attaque la soirée par la cérémonie de clôture des J.O., on remet les médailles (merci Mr le pâteux, elles étaient bien bonnes) et après c'est le deuxième tour des élections du onzeker, le grand vainqueur sera Vincent le marsupilami qui s'est vu symboliquement remettre les clefs de PAF , mais pas celles d'une certaine R5 (il aurait peut-être mieux valu...).
Félicitations à l'homme du jour qui avec son équipe a remis au goût du jour une ancienne coutume, qui consiste à surprendre le pafien endormi en passant par les ovoïdes et en débarquant dans son L au cri de : "CONTROOOLE QUI PUE -CONTROOOLE QUI PUE "...
Soirée onzeker...
samedi 20 juin

On termine cette semaine, par une kermesse au hall transit, pendant toute la journée. Puis le soir c'est la fête de la musique, qui vera la naissance d'un groupe de musiciens promu à un grand avenir (du moins à PAF). Le nom de ce groupe : DAMIEN ET LES S.O.F.T. ,pour ce qui est de la signification ce sigle, la rédaction du journal se refusant à publier ces obscénités les lecteurs sont invités à s'adresser aux intéressés.
Ainsi c'est donc terminé cette semaine d'activités intenses qui si elle a été assez épuisante, s'est quand même révélée comme indispensable. Comment en effet imaginer un séjour d'hivernant à Kerguelen sans Midwinter ? Irait-on imaginer un éléphant de mer qui ne rote pas ? Une goël qui gazouille le soir à la tombée de la nuit, comme le fait le rossignol amoureux par les chaudes soirées de printemps en métropole ? Un craquou au plumage multicolore -faisant la roue tel le paon orgueilleux pour séduire sa femelle ? Un canard d'EATON............. aux olives ? Non, soyons raisonnables et que vive la Midwinter !

J.P.



image
image
Ecrire au webmaster
Dernière mise à jour : 19 April 2014
Optimisé pour Mozilla Firefox 28.0 [1024x768] / Linux
Cette page devrait-être valide XHTML 1.0 Transitional